Faire le deuil des objets

Cette recherche a pour objectif de comprendre comment les personnes gèrent la masse d’objets accumulés par un parent décédé. Nous montrons que les pratiques à l’égard des objets du défunt dépendent de l’évolution de la relation des endeuillés au défunt. Pour comprendre cette relation, nous mobilisons le concept du deuil. Seize entretiens auprès de personnes endeuillées montrent que la gestion de la masse d’objets d’un défunt suit un processus ponctué de quatre moments selon la relation entre l’endeuillé et le défunt: l’engourdissement (se confronter à l’absence du défunt et paralysie à l’égard de ses objets) ; le languissement (rechercher la personne perdue au travers de ses objets en essayant de maintenir un lien aux objets) ; la désorganisation personnelle (éprouver des émotions négatives à l’égard du défunt ce qui peut conduire les endeuillés à transgresser des valeurs personnelles en jetant les objets) et enfin la réorganisation/reconstruction  (faire « vivre » le défunt en tissant une autre relation à ses objets et revisiter le sens de la consommation d’objets). Ces résultats permettent d’enrichir la compréhension du processus de gestion des objets non transmis à la charge des endeuillés ainsi que la relation de ces derniers à l’égard de la consommation d’objets.

Pour citer : Guillard Valérie (2017), Understanding the process of the disposition of a loved one’s possessions using a theoretical framework of grief, Consumption, Market and Culture, 20, 5, 477-496.

     Faire le deuil des objets

Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

©2015 Marketing and public policy